Toute l'actualité du Bien-Être par votre complexe de remise en forme.

INTERVIEW AMANDINE SESSA, PRATICIENNE EN NATUROPATHIE : La Naturopathie, une médecine alternative qui vous veut du bien !

Équilibre, Hygiène de vie, médecines alternatives, « Healthy Life »… Ces dernières années et les récents épisodes de confinement ont mis en exergue le besoin de recourir à des méthodes naturelles pour recouvrer un Bien-Être, ô combien mis à rude épreuve en cette période perturbée. Vécu comme une parenthèse d’accalmie et de retour à l’essentiel pour les uns, ou comme une période anxiogène pour d’autres, la pandémie a de toute façon contribué à faire émerger des comportements sous-jacents, révélateurs de notre nature profonde, et nous a amené à nous interroger sur notre rapport au Bien-Être. En parallèle, la question de l’immunité s’est fait une place au centre de nos préoccupations. L’optimiser semble se dessiner comme l’enjeu de demain. Une mission à laquelle les médecines douces et alternatives semblent répondre en grande partie, comme en témoigne l’intérêt (et le succès) grandissant des Français pour ce type d’accompagnement. Parmi elles, la Naturopathie, médecine traditionnelle et préventive qui, avec son approche holistique, séduit de plus en plus de monde. Pour en savoir plus, rencontre avec Amandine Sessa, praticienne en Naturopathie à l’Institut VITHALIA depuis 4 ans. Proche des gens, à l’écoute, empathique, elle nous donne sa vision de sa discipline et nous explique en quoi le physique, le physiologique et l’émotionnel ne font qu’un.

 Comment définiriez-vous la naturopathie ?

Avant tout, la naturopathie est une médecine… mais pas au sens où nous l’entendons communément en France. Au même titre que la médecine Ayurveda ou la Médecine Traditionnelle Chinoise, la Naturopathie n’est pas de l’allopathie, c’est-à-dire une médecine conventionnelle. Ici, nous sommes plutôt dans une approche holistique, soit une considération de l’être dans sa globalité (mode de vie, expériences, alimentation, condition physique…), qui agit en prévention et vient parfois en complément de la médecine allopathique pour aider l’individu à (re)trouver un équilibre physique, physiologique et émotionnel.

Est-ce une pratique si récente que ça ?

C’est une discipline assez récente au sens où elle n’est pas encore assez connue et démocratisée en France, même si on en entend de plus en plus parler depuis quelques années avec l’essor des médecines alternatives. Elle accompagne en réalité un besoin grandissant de recourir à des méthodes naturelles pour retrouver son Bien-Être. En Australie ou au Canada, où la culture est davantage orientée « Healthy life », la pratique de la Naturopathie est par exemple beaucoup plus répandue.  D’ailleurs, cette pratique est reconnue par l’OMS. En revanche, on ne peut pas à proprement parler de médecine innovante puisqu’on se rend compte quand on la connait bien, qu’il ne s’agit finalement de méthodes et d’outils que l’on connait depuis toujours… On les a juste un petit peu oubliés…

Du coup, qui êtes-vous Amandine ? Un médecin ? Une esthéticienne ? Une réflexologue ? Une énergéticienne ? Une coach ? Une nutritionniste ?

En tant que praticienne en Naturopathie spécialisée en Réflexologie, je ne suis rien de tout ça, et en même temps, j’aborde dans ma pratique des connaissances qui touchent à tous ces domaines de compétence. D’abord, il est important de préciser que je ne suis absolument pas médecin ni nutritionniste, même si l’alimentation est une composante importante des suivis que je propose. Spa praticienne est mon premier métier et je continue de l’exercer aujourd’hui, tant à l’Institut & Spa de VITHALIA que dans mes accompagnements en Naturopathie. J’ai en effet été formée très tôt au toucher et à différentes techniques de modelage, que je pratique depuis 2007 maintenant, et qui font partie intégrante de mes suivis en Naturopathie. Si on devait définir mes missions, je dirais que je suis une éducatrice de santé. Je travaille en effet sur l’individu dans son ensemble (corps, esprit, physiologie, énergies…) et l’accompagne dans la recherche d’un nouvel équilibre. Ma pratique, fondée sur le causalisme, peut ainsi compléter un suivi fait par un médecin, un kinésithérapeute, un ostéopathe, une nutritionniste… qui sont là pour poser un diagnostic et traiter les symptômes. Je peux alors intervenir en support pour aider à recouvrir un Bien-Être plus global en travaillant sur les causes. Il arrive d’ailleurs que des spécialistes m’envoient leurs patients pour aller plus loin dans l’accompagnement de leurs patients. L’idée n’est donc pas de remplacer la médecine mais de la compléter par une approche plus naturelle, et parfois plus pérenne.

La naturopathie peut donc se définir comme un accompagnement Santé. Sur quoi se fonde-t-il ?

La Naturopathie est en effet un accompagnement que l’on peut solliciter tant dans une démarche préventive que dans le cadre du suivi d’une pathologie reconnue et traitée par un professionnel de santé. Pour cela, le praticien en Naturopathie se base sur des fondements, des piliers et une boite à outils. En ce qui concerne les fondements, on compte :

  • Le causalisme d’abord, qui est la recherche de la première cause, soit la cause de la cause. « Pourquoi j’ai mal là ?», « Que s’est-il passé ? », « Depuis quand ? »… En bref, je joue le rôle de détective et je vais mener mon enquête et essayer de comprendre le pourquoi de la situation vécue actuellement par mon client.

 

  • Ensuite, on s’appuie sur l’humorisme, du mot « Humeurs » (Oui, rien à voir avec l’humour, attention !) qui représente l’étude et la science des différents liquides du corps humain : le sang, la lymphe, le liquide interstitiel… qui composent les 2/3 de notre corps. L’objectif est de travailler sur ces liquides pour maintenir au mieux leur intégrité et leur bon fonctionnement, soit identifier si on est en état d’encrassement, si l’on a besoin d’une detox… Il ne s’agit pas d’un état mental mais physiologique pour atteindre une vitalité pleine.

 

  • Le vitalisme consiste à comprendre et accompagner la vitalité qui anime l’individu et le guider vers un état de Bien-Être et d’équilibre en l’accompagnant sur le chemin de la santé.

 

  • L’holisme est un autre fondement de la naturopathie : il s’agit de la globalité, soit prendre la personne dans son ensemble : physiquement, psychologiquement, physiologiquement, énergétiquement… bref tout ce qui compose l’individu.

 

  • Enfin, l’hygiénisme est la « caisse à outils » qui recensent les bonnes pratiques d’hygiène.

C’est à travers le prisme de ces fondements que je vais pouvoir comprendre, dès le bilan de vitalité qui constitue le premier rendez-vous d’un suivi en Naturopathie, quelles problématiques sont présentes et quels leviers s’offrent à moi pour amener mes clients vers une pleine vitalité.

Justement, comment se déroule le bilan de vitalité ?

Le bilan de vitalité est finalement l’entretien le plus important. Il se fonde sur l’écoute et se compose d’un entretien relativement long d’une heure à une heure et demie où je vais jouer le rôle d’un détective et essayer de comprendre la situation dans laquelle se trouve mon client. Pour cela, je passe en revue : ses habitudes de vie, son hérédité, sa toxémie, ses sphères (respiratoires, digestives, locomoteurs, urogénitales) … et poser tout plein de questions. En fonction des réponses, je vais pouvoir identifier plusieurs pistes d’amélioration : où sont ses besoins, y-a-t-il besoin de revitaliser, supporter ou détoxifier et à quel endroit… Au-delà du questionnement, il s’agit aussi d’étudier le tempérament de la personne que je reçois. En effet, le suivi en Naturopathie se compose également d’une bonne dose d’observation et tout ce qui est non-verbal est riche d’enseignements. Par rapport à ce que je vois de la personne (forme de visage, corpulence…), je peux déjà identifier des tempéraments (nerveux, lymphatique, sanguin ou bileux) et déterminer des faiblesses mais aussi des forces, ou alors des tendances à déclencher certains maux. En gros, l’idée est d’établir le terrain de mon client pour agir en fonction et dans le respect de la personne et de son environnement.

© Crédits Photos : Emma Tournier

Vous n’avez donc pas d’accompagnement-type dans le cadre d’un suivi en Naturopathie ?

Absolument pas. Lorsque je rencontre un client, je ne sais pas qui il est, ce qu’il a vécu, ce qu’il va me raconter. Parfois, il coche toutes les cases de « la bonne hygiène de vie », jusqu’à la question où j’identifie un point d’amélioration. C’est pourquoi le suivi en Naturopathie est toujours 100% personnalisé puisqu’on se base sur l’individu dans ce qu’il a de particulier et d’unique. Chaque histoire est différente. Il n’y a donc pas de recommandation-type. Si j’ai recours à des fondements et des techniques éprouvées, je ne vais pas utiliser les mêmes d’une personne à l’autre. Il peut arriver par exemple que je privilégie le suivi émotionnel au suivi physiologique, ou l’inverse, ou que les deux soient essentiels. Certains suivis sont également plus longs que d’autres… Dans tous les cas, il y a la théorie et la pratique. Par exemple, on parle souvent des detox comme de remèdes-miracles dans les magazines. Or, pour une personne sur deux, la detox est déconseillée ou ne fonctionnera pas. Toutes les méthodes dites « healthy » ne conviennent pas à tout le monde. Mon métier, c’est justement de trouver les solutions qui conviennent parfaitement à la personne que j’accompagne.

Y-a-t-il justement un rythme particulier à respecter pour obtenir des résultats ?

On ne peut pas prévoir à l’avance de combien de séances sera constitué le suivi en Naturopathie, ni à quel rythme il sera articulé. Après le bilan de vitalité dans le cadre du premier rendez-vous, je rédige un programme d’hygiène vitale que je transmets à mon client par email. Il faut donc déjà compter une première phase de travail et laisser du temps pour assimiler les conseils et actions que je préconise. Généralement, il faut compter un mois à un mois et demi entre chaque séance. Mais encore une fois, tout est personnalisé ! Parfois, quelques séances suffisent pour régler ses problématiques. Parfois, retrouver son équilibre demande plus de temps.

Combien de temps dure chaque rendez-vous ?

Les rendez-vous en ma compagnie sont relativement longs puisqu’il faut compter un temps d’échange (très précieux) et un temps orienté sur l’approche physique. En effet, chez VITHALIA, je termine toujours mes rendez-vous par une séance de réflexologie, ma spécialité et ma manière à moi d’appliquer une première correction sur les problématiques identifiées durant les échanges. Grâce à la réflexologie, on interagit à la fois sur le physique, mais aussi le physiologique et l’émotionnel. Ma pratique en réflexologie se fonde en effet sur la Médecine Traditionnelle Chinoise : je vais travailler sur les énergies et faire entrer en résonance les émotions, l’expérience, le vécu et le corps. Souvent, lors du premier rendez-vous, je fais d’ailleurs un test à l’aveugle sous le pied, véritable cartographie du corps humain et fais ainsi le tour des organes et des viscères. Cela me permet souvent d’identifier des points à travailler, mais surtout de rééquilibrer le Yin et le yang.  Les résultats sont surprenants d’efficacité dès la première séance.

© Crédits Photos : Emma Tournier

 

En quoi les massages font-ils pleinement partie de votre pratique de la naturopathie ? Qu’apportent-ils ?

Mon approche est sans doute nourrie de mon parcours puisque je suis Spa Praticienne de métier. J’avais ainsi déjà une base très solide dans les techniques de relaxation et de Bien-Être avec les massages, que j’applique aujourd’hui dans mes suivis en Naturopathie puisque prendre soin de soi est déjà bénéfique pour le corps et qu’il est prouvé qu’ils ont un réel impact sur le Bien-Être. Nous avons en effet besoin d’être touchés. Les massages personnalisés, ou intuitifs comme j’aime les appeler, tels qu’ils sont pratiqués dans le cadre de la Naturopathie, sont réalisés à l’aide d’huiles essentielles en fonction du besoin, et ont par ailleurs un effet direct sur les fluides, qui eux-mêmes agissent sur l’entièreté du corps en stimulant l’estime de soi, en favorisant le sommeil ou en gérant la douleur. Bref, grâce aux massages intuitifs, on relie le corps et l’esprit, on crée des connexions et des récepteurs vont se mettre en place.  Le massage a donc un impact sur tous les aspects du corps : au niveau physique, physiologique, émotionnel… Mon petit plus avec le massage intuitif, c’est que, ayant la connaissance des méridiens du corps, je vais agir en acupressions sur des points qui sont les mêmes qu’en acupuncture et ainsi agir sur les organes et les énergies. Encore une fois, rien n’est ici prédéfini : il s’improvise à partir de mes connaissances et se réalise selon ce que je ressens de mon client, de mon rapport à lui, de son état à l’instant T. L’objectif n’est pas d’être protocolaire, et c’est justement ce qui est beau dans la Naturopathie. Elle nous laisse une certaine liberté d’action et une vraie spontanéité. C’est peut-être le secret pour faire du bien.

© Crédits Photos : Emma Tournier

 

D’après vous, quels sont les signes qui pourraient amener vos clients à établir un premier bilan de vitalité puis un suivi en Naturopathie à vos côtés ?

Le corps nous donne des alertes en permanence. Il faut être à son écoute pour mesurer notre vitalité. Fatigue, stress, changements négatifs dans son corps… Sans forcément être handicapants, les changements dans notre corps n’ont pas besoin d’être handicapants pour être dérangeants. À partir du moment où ils deviennent récurrents, ils doivent être entendus.

Il faut savoir en revanche que certains de mes clients viennent me voir pour obtenir un suivi en Naturopathie alors même qu’ils se sentent bien et qu’ils ne souffrent d’aucun mal particulier. L’objectif est alors de préserver sa vitalité, d’apprendre à mieux se connaître, être plus à l’écoute de soi et de sa propre nature. D’autres clients souffrent de maux depuis parfois plusieurs années, et ne s’en rendent même plus compte. Mon métier, c’est justement de mettre le doigt sur les dysfonctionnements ou les causes pour accompagner mes clients vers le recouvrement de leur vitalité. Quand on vient me voir, c’est qu’il y a des réglages à faire dans sa vie et qu’on en est conscient quelque part. La naturopathie revêt une dimension préventive justement lorsque tout semble aller bien. Et c’est d’ailleurs souvent le bon moment pour venir me voir, afin que cela dure.

La Naturopathie s’adresse-t-elle à tous les publics ?

Absolument, parce qu’il n’y a pas d’âge pour vouloir se sentir bien ! Et plus on prend conscience tôt de l’importance de son Bien-Être et de la corrélation entre notre physique, nos émotions et notre physiologie, plus on se donne les chances de prendre de bonnes habitudes et donc de prévenir d’éventuelles maladies. Par sa capacité à être 100% personnalisée, la Naturopathie s’adapte à tous les âges, et peut même se pratiquer pour les enfants. Elle sera de plus particulièrement efficace (et efficiente) pour des périodes particulières de la vie, souvent vécues comme des épreuves pour le corps et l’esprit : grossesse, post-partum, maladies telles que le cancer pour soulager les effets du traitement…

Et parfois, le suivi en Naturopathie ne suffit pas. Je n’ai pas la prétention de pouvoir résoudre toutes les problématiques… En revanche, je peux guider mes clients vers d’autres professionnels qui sauront répondre à un besoin précis. Dans tous les cas, la Naturopathie peut être un bon début parce qu’elle permet de se poser les bonnes questions, souvent au bon moment, et surtout de devenir autonome.

Que diriez-vous à tous ceux qui pensent que la Naturopathie n’est pas pour eux ?

Qu’il n’y a rien de grave à cela et que ce n’est peut-être pas le bon moment. Cela le sera peut-être un jour ! Se lancer dans un suivi en Naturopathie peut en effet être une aventure en soi et nécessite déjà d’avoir fait un chemin puisqu’il faut être prêt(e) à modifier ses habitudes et à remettre en cause certains préceptes de notre éducation ou des croyances bien ancrées, qui ne sont pas forcément bonnes pour ce qu’on est. Le fait d’aller voir un praticien en Naturopathie est donc une démarche en soi. En revanche, on associe trop souvent le changement à du négatif ou à de la difficulté. Alors qu’il s’agit souvent de réglages infimes à mettre en place pour se sentir mieux. Mon job, c’est d’aider les gens à retrouver leur équilibre. Parce qu’on l’a tous à la base. Mais il ne s’agit pas de délivrer une liste préétablie de préceptes que la personne ne pourra pas tenir. Non, l’idée est de préconiser des ajustements crédibles, pragmatiques, en accord avec le mode de vie de mes clients … Et avec la réalité tout court, d’ailleurs ! Remotiver, donner des clés, des astuces, remettre des choses en place. Peu importe que l’on se lance dans un suivi rigoureux ou qu’on vienne me voir par curiosité : chacun repart d’une séance de Naturopathie avec au moins une nouvelle connaissance sur soi ou sur l’hygiène de vie. Le but en effet, c’est de devenir autonome en apprenant à mieux se connaître et en recueillant des conseils et astuces qui seront applicables toute sa vie. J’ajouterais enfin qu’il est nécessaire d’être bienveillant avec soi-même. Maitriser son hygiène de vie ne revient pas à être parfait. Il faut savoir se faire plaisir et aussi compenser les écarts. Encore une fois, tout est histoire d’équilibre. À moi de faire en sorte que vous (re)trouviez le vôtre !

Pourquoi suivre son suivi en Naturopathie chez VITHALIA ?

En tant que complexe Santé et Bien-Être, VITHALIA propose une approche globale complètement cohérente avec la pratique de la Naturopathie. C’est aussi pour cela que j’ai fait le choix, après avoir eu mon propre cabinet, d’exercer chez VITHALIA. Par la richesse de ses activités, elle permet de mettre en œuvre sur place bon nombre des solutions que je préconise en tant que praticienne en Naturopathie et surtout, de bénéficier d’une approche personnalisée. Je m’appuie en effet sur les coachs et mes collègues Spa praticiennes pour mettre en œuvre mon approche holistique du soin. Chez VITHALIA, on peut en effet se remettre au sport, travailler l’esthétisme et l’estime de soi au sein de l’Institut, bénéficier des vertus de l’eau avec le Spa, tout ça entouré(e) de professionnels spécialisés dans leur discipline et qui complètent mon approche holistique. L’expertise, les conseils, les outils, les équipements, tout est là. Et à mon sens, ce sont des complexes comme celui-là qui contribuent à redonner du sens à la prise en charge, justement parce qu’ils favorisent la proximité et le sur-mesure, des parti-pris dont nous avons tous besoin aujourd’hui.

 

Vous souhaitez vous aussi en apprendre plus sur vous-même et (re)trouvez l’équilibre en adaptant votre hygiène de vie à vos besoins ? Retrouvez Amandine Sessa, Praticienne en Naturopathie chez VITHALIA, pour réaliser votre propre bilan de vitalité !

Pour en savoir plus sur nos prestations en Naturopathie, c’est par ici !

Pour prendre rendez-vous, appelez-nous au 05 55 922 922 !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on print
Imprimer

Autres articles

Bienvenue

Retrouvez toute l’actualité Bien-Être, Esthétique, Santé et sportive de votre centre de remise en forme à 10 minutes de Brive. Nous partageons avec vous ici toutes nos astuces & conseils pour vous sentir bien au quotidien !

Souscrivez à notre newsletter

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Derniers articles